Comme l’Argentine, la Bolivie aussi a des rituels religieux, très particuliers voire bizarres ! La foi se mélange à des sorte de superstitions, des croyances populaires donnant lieux à des évènements tels que processions, fêtes et pèlerinages folkloriques plutôt étonnants.

A Copacabana (rien à voir avec la fameuse plage huppée de Rio de Janeiro!) au mois d’août de chaque année se célèbre le baptême des voitures. La Vierge de Copacabana, vénérée dans tout l’Altiplano, a sa propre église dans cette ville de passage.  C’est un lieu ouvert à tout voyageur venu visiter la fameuse Ile du Soleil dans le lac Titicaca. Située sur les bords du lac, cette église est en réalité un haut lieu de pèlerinage: c’est le passage obligé pour faire baptiser sa voiture. Faute d’assurance automobile obligatoire, les conducteurs des alentours comptent sur la protection de la Vierge. Lors d’une cérémonie qui a lieu deux fois par jour, on décore son véhicule de son mieux, en attendant le passage du prêtre et de la bénédiction de ce dernier. Ensuite, les propriétaires bénissent leurs voitures à leurs façons, par exemple en l’aspergeant de bière et en réalisant des offrandes de toutes sortes. Des automobilistes débarquent de tout le pays et du Pérou voisin pour faire bénir leurs véhicules avant d’aller consulter les yamanis (les guérisseurs traditionnels) au sommet du Calvaire. Des centaines, voire des milliers de bus, tacots et de Mercedes rutilantes se pressent, décorés de fanions, guirlandes et chapeaux (eh oui, un chapeau sur une bagnole !) et attendent le passage du prêtre et de son eau bénite. Le tout souvent accompagné de musique, de danse et surtout de stands qui pour quelques bolivianos vous offrent des truites grillées du lac.

copa1